Skip to Content

Chief Data Officer (CDO) : tout savoir !

Nicolas Belhamri
6 min

Leader de la data, le Chief Data OfficerCDO – doit créer de la valeur commerciale à partir celle-ci. Il supervise l’ensemble des fonctions liées à la donnée de l’organisation – de sa collecte à son exploitation – tout en garantissant leur qualité.

Sommaire

  1. Qu’est-ce qu’un Chief Data Officer (CDO) ?
    1. Le Chief Data Officer : un leader créant de la valeur à partir de la data
    2. Les quatre rôles clés du CDO
  2. Quelles sont les missions d’un Chief Data Officer (CDO) ?
    1. La gouvernance de la data
    2. L’analyse de la donnée
    3. La communication et l’aide à la décision
  3. Trouver le bon CDO : compétences et qualités requises
  4. CDO, CAO, CDO ou CIO : quelles différences aujourd’hui ?
  5. Quel salaire pour un CDO aujourd’hui ?

Qu’est-ce qu’un Chief Data Officer (CDO) ?

Le Chief Data Officer : un leader créant de la valeur à partir de la data

Le chief data officer est un cadre supérieur en charge de la gouvernance et de l’utilisation des données au sein de l’organisation. Haut placé dans celle-ci, le CDO connaît et comprend les stratégies de l’entreprise et cherche la meilleure manière de les étayer et justifier grâce à la donnée.

Il détient l’ensemble des clés pour aider son organisation à protéger et exploiter pleinement la valeur commerciale de ses actifs de données.

Le Chief Data Officer élabore et supervise une stratégie de gestion de la data ainsi que l’ensemble des compétences nécessaires au partage d’informations efficaces, à la collaboration, la sécurité et à la gestion des ressources autour de la donnée. Il permet ce faisant de soutenir les objectifs de son organisation tels que :

  • La croissance de l’organisation
  • La maximisation des profits et l’optimisation de la vente de la bonne solution au bon client
  • L’amélioration de l’efficacité opérationnelle et la réduction des coûts liés
  • L’amélioration de la gestion des risques
  • La détection de la fraude
  • Aider l’innovation et l’élaboration de nouvelles stratégies commerciales
  • etc…

Ainsi, au sein de son organisation le Chief Data Officer possède un rôle transverse d’optimisation d’utilisation de la donnée en créant des liens entre les départements et les fonctions pour permettre une circulation rapide de la data. Il est l’ambassadeur de la vision prônant la valeur commerciale et les avantages certains d’une gestion efficace des données.

Les quatre rôles clés du CDO

  • Opérateur :

Le CDO définit et gère les politiques en matière de données. Il est ainsi responsable du bon déroulement des opérations qui sont liées à la gouvernance des données pour permettre l’utilisation, la disponibilité et la qualité de ces dernières.

  • Technicien :

Le CDO est responsable de l’évaluation des technologies composant l’architecture technique de récupération, de stockage et de partage de la data. Il a son rôle à jouer dans le choix des solutions, dans la gouvernance technologique et dans les partenaires choisis. Son but est ainsi d’augmenter au maximum l’agilité de l’organisation et gérer sa complexité tout en tenant compte de la sécurité et du contrôle de la data.

  • Stratège :

Le CDO s’associe avec le top exécutif de l’organisation pour accorder les stratégies commerciales et d’analyses de données. En s’appuyant sur la data, il apporte une expertise chiffrée pour orienter et appuyer certains choix stratégiques.

  • Innovateur :

Le CDO cherche à stimuler l’innovation via l’exploitation des données et leurs analyses. Il cherche ainsi à favoriser la transformation numérique de l’organisation, la réduction des coûts et la génération de revenus.

Quelles sont les missions d’un Chief Data Officer (CDO) ?

La gouvernance de la data

Chaque organisation collecte des données sous différentes formes sur son métier, ses transactions, ses clients… et les stock dans des Data warehouse et Data lake hébergés au sein de l’organisation ou au sein d’agence datas externes.

La première mission du CDO est de surveiller, gérer et protéger ces données afin de pouvoir les transformer en valeur pour l’entreprise. Il doit en effet s’assurer de la bonne qualité des données collectées et est responsable de la protection contre le vol, la corruption et la perte. En voyant la data comme un actif stratégique, le CDO définit les politiques internes et externes d’accès aux données. Il doit alors :

  • Suivre l’évolution constante des réglementations en matière de protection des données.
  • Rendre opérationnelles les mesures de protection de la data stockée et transmise.
  • Sensibiliser l’organisation sur la sécurité des données en définissant et en appliquant les règles, les droits et les responsabilités

L’analyse de la donnée

Sans analyse, il est difficile de transformer la data en valeur commerciale. Ainsi, le CDO intervient dans l’analyse des données collectées en :

  • Identifiant les axes d’exploitation de la donnée et quelles pourraient être les leviers d’analyses utiles à l’entreprise.
  • Dirigeant avec le Chief Analyst Officer l’infrastructure d’analyse de la data et l’automatisation opérationnelle du traitement (ETL). Un bon système d’analyse permettra aux dirigeants exécutifs de l’organisation de s’informer rapidement sur les produits, les clients, les opérations et les marchés.
  • Supervisant la création, le suivi et l’envoi de rapports complets et précis. Sans reporting efficaces, les analyses menées risquent de se perdre et n’apporteront pas l’aide à la décision désirée. Destiné aux exécutifs de l’organisation, aux investisseurs ou aux clients, un bon rapport doit rendre compte de ce qu’il s’est passé et aider à anticiper ce qu’il se passera à l’avenir.
  • En favorisant l’innovation technique en se tenant au courant des technologies émergentes d’analyse de données et de Big data : data mining, machine learning, intelligence artificielle…

La communication et l’aide à la décision

Le CDO est très souvent responsable de la communication des résultats d’analyses aux différents départements de l’organisation auprès de personnes non directement concernées par la data. Une excellente communication sera alors souvent nécessaire pour aider les différents services à la prise de décision via les rapports d’analyse.

Par ailleurs, il appartient au CDO de souligner auprès de l’exécutif de son organisation l’importance de la collecte, de l’analyse des données et en quoi elles constituent des éléments essentiels de la stratégie de croissance. Le CDO sert ainsi de partenaire de confiance pour les principaux dirigeants d’entreprise.

Trouver le bon CDO : compétences et qualités requises

Le CDO dirige la gestion des données de l’organisation répondant ainsi aux besoins d’informations de différents services critiques tels que les finances, le marketing, les ventes, le développement de produits, les ressources humaines…

En raison son rôle transverse, le CDO fait partie du comité exécutif de l’organisation ou lui reporte directement. Le CDO doit ainsi posséder certaines compétences pluridisciplinaires et faire preuve d’une expérience certaine en affaires, en technologie et en gestion que l’on ne trouve souvent pas chez un seul individu.

Le candidat au poste de CDO présente un CV mettant en valeur ses capacités à combiner un savoir-faire technique avec le sens des affaires et de la gestion. Voici ci-dessous quelques exemples de qualifications et compétences recherchées :

  • Expérience en informatique : des compétences démontrées en information management (IM) et une connaissance pratique des infrastructures informatiques, des diverses technologies et solutions existantes ainsi qu’une expérience dans la conduite de grand projet IM.

  • Expérience dans le domaine d’activité de l’entreprise : Une connaissance du domaine et la compréhension approfondie des enjeux relatifs au business, aux opérations critiques, aux interactions et attentes avec les clients et les différentes parties prenantes externes et internes.

  • Un état d’esprit quantitatif : une capacité à développer une analyse chiffrée de rentabilisation ou de mesure de performance pour mesurer la valeur commerciale d’un programme / projet…

  • Une expérience en direction de programme : une compréhension de la conception organisationnelle et une capacité à élaborer et diriger un programme à grande échelle, interfonctionnel et sur plusieurs niveaux impliquant des personnes, des technologies, des outils et des processus.

  • Des compétences en communication : une capacité à présenter un rapport d’analyse technique, à sensibiliser les différentes parties prenantes sur la valeur de la data disponible et à les aider à l’intégrer dans leur processus de décision.

Par ailleurs, on va retrouver chez un bon CDO l’agilité, la capacité de collaboration, un esprit analytique et visionnaire, ainsi qu’une motivation à défendre la donnée comme un actif commercial stratégique indispensable pour l’entreprise.

CDO, CAO, CDO ou CIO : quelles différences aujourd’hui ?

  • Le Chief Analytics Officer (CAO) :

Expert en définition de stratégie, le Chief Analytics Officer définit et évalue le modèle d’analyse le plus approprié pour exploiter la donnée. Il définit et pilote la vision analytique à l’échelle de l’organisation. Bien que très proche du Chief Data Officer, voir même parfois complètement intégré dans ce titre, le CAO a cependant un rôle plus orienté business dirigeant l’analyse de donnée et se détache ainsi du côté technique de la gouvernance de la data.

  • Le Chief Information Officer (CDO) ou Chief Technical Officer (CTO) :

Expert technologique, le Chief Information Officer est responsable du département IT d’une organisation soit de la conception et du maintien d’un écosystème technologique interconnecté entre les différents départements. Il planifie, déploie et maintien l’ensemble des systèmes et opérations IT.

  • Le Chief Digital Officer (CDO) :

Expert en innovation et transformation digitale, le Chief Digital Officer (CDO) est en charge de la transformation numérique d’une organisation à la fois interne et externe. Il cherche à améliorer l’ensemble des chaînes de création de valeur d’une organisation à l’aide de la technologie numérique et possède une forte compréhension des enjeux autour de la migration des processus et systèmes traditionnels pour répondre à la mobilité, aux médias sociaux, aux capteurs, etc…

Quel salaire pour un CDO aujourd’hui ?

Destiné à des seniors, le poste de Chief Data Officer requiert comme précisé auparavant diverses expériences. Selon l’entreprise et le nombre d’années d’expérience, la rémunération d’un CDO est très variable. Elle est toutefois en moyenne comprise entre 85 000€ et 150 000€.

Consultez aussi…

GLOSSAIRE

Recherchez les définitions qui vous manquent !

BUSINESS CASES

Les cas d’étude de nos clients !

BLOG

L’actu data, par BORYL !

Travaillons ensemble dès maintenant !
CONTACTEZ-NOUS
Chief Data Officer (CDO) : tout savoir !
Back to top