Skip to Content

Google Analytics 4 (GA4) : Formation Complète avec Exemples (2022)

Nicolas Belhamri
25 min

Sommaire

  1. Introduction
  2. Qu’est-ce que Google Analytics ?
  3. Google Analytics 4 (GA4) vs Google Universal Analytics : quelles sont les différences ?
    1. Google Analytics 4 (GA4) est entièrement basé sur les événements
    2. Google Analytics 4 (GA4) permet un tracking cross-device et cross-plateforme
    3. Google Analytics 4 (GA4) facilite la mise en conformité RGPD
    4. Google Analytics 4 (GA4) comptabilise différemment les sessions
    5. Google Analytics 4 (GA4) calcul automatiquement et plus fiablement la durée d’une session
    6. Google Analytics 4 (GA4) supprime les métriques de rebond
    7. Google Analytics 4 (GA4) utilise des algorithmes de machine learning
    8. Google Analytics 4 (GA4) supprime la limite des 10M hits/mois
    9. Google Analytics 4 (GA4) gère différemment l’échantillonnage des données
    10. Google Analytics 4 (GA4) supprime les vues personnalisées
    11. Google Analytics 4 (GA4) propose une connexion gratuite avec Google Big Query
    12. Google Analytics 4 (GA4) propose un tracking automatique de plusieurs interactions
    13. Google Analytics 4 (GA4) permet une meilleure exploration des données
    14. Google Analytics 4 (GA4) comptabilise différemment les conversions
  4. Zoom sur les paramètres d’événement dans Google Analytics 4 (GA4)
  5. Découverte de l’interface Google Analytics 4 (GA4)
  6. Cas pratiques
    1. Comment installer (configuration initiale) Google Tag Manager ?
    2. Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ?
    3. Comment tracker un événement personnalisé/recommandé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ?
    4. Comment créer un objectif de conversion dans Google Analytics 4 (GA4) ?
    5. Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ?
    6. Comment envoyer les données de Google Analytics 4 (GA4) vers Google Big Query ?
  7. Comment migrer de Google Universal Anlaytics vers Google Analytics 4 (GA4) ?

Introduction

La fin de Google Analytics 3 (Google Universal Analytics) a été annoncée le 16 mars 2022 pour le 1er juillet 2023 !

Passé cette date, plus aucune donnée ne sera collectée dans Google Universal Analytics. De plus, l’intégralité des mises à jour (incluant notamment les mises à jour sur les problématiques RGPD du moment) seront exclusivement dédiées à Google Analytics 4 (GA4). L’ancienne propriété ne sera donc, a priori, plus jamais légale en France.

Pour ces raisons, il est donc urgent (si ce n’est toujours pas fait) de passer à Google Analytics 4 (GA4). Une migration avant le premier juillet 2022 permettra également de disposer d’un an d’historique de données au moment venu et pouvoir réaliser des analyses de comparaison jusqu’à Y-1 !

L’objectif de cette formation est :

  • De présenter en détail Google Analytics 4 (GA4) en passant en revue la nouvelle interface ainsi que les principales différences avec l’ancienne version (Google Universal Analytics)
  • De présenter une multitude de cas pratiques sur la configuration et l’utilisation de Google Analytics 4 (GA4)

Les cas pratiques de cette formation sont orientés sur le tracking client-side, si vous voulez en savoir plus sur le tracking server-side, nous avons rédigé une formation sur Google Tag Manager Server-Side.

Google Analytics 4 (GA4) ne peut pas être configuré pour rentrer dans le périmètre de l’exemption au recueil de consentement. Cependant, il est possible de mettre en place un double tracking (exempté, non exempté) en couplant Google Analytics 4 (GA4) avec une autre solution rentrant dans le périmètre de l’exemption comme Matomo ou AT Internet.

Si vous voulez en savoir plus sur Matomo et le tracking exempté de consentement, nous avons rédigé une formation sur Matomo.

Parce que le tracking de site web est plus commun que le tracking d’application mobile et que Google tag Manager est le TMS le plus populaire du marché, les cas pratiques de cette formation sont axés sur la collecte de données pour un site web à l’aide de Google Tag Manager.

Allez c’est parti, accrochez-vous, nous n’avons pas fait les choses à moitié ! 🤓 📚

Qu’est-ce que Google Analytics ?

Pour les nouveaux, Google Analytics est un outil data marketing gratuit proposé par Google permettant d’analyser tout ce qui se passe sur un site web et/ou une application mobile.

Les bénéfices de Google Analytics sont multiples.

Tout d’abord, Google Analytics permet d’effectuer des analyses “primaires” sur les performances d’un site web et/ou d’une application mobile, permettant ainsi de répondre à des questions comme :

  • Est-ce que le site web ou l’application mobile génère beaucoup de trafic ?
  • Quelles sont les pages du site web les plus visitées ?
  • Combien de temps passent en moyenne les utilisateurs sur le site web ou l’application mobile ?
  • Etc

Google Analytics permet également de collecter et analyser certains événements réalisés par les utilisateurs d’un site web ou d’une application mobile. Ces événements correspondent généralement à des actions importantes pour le business concerné :

  • Soumission d’un formulaire de contact sur un SaaS
  • Achat d’un produit sur un e-commerce
  • Inscription à une newsletter
  • Etc

Enfin, Google Analytics permet de mesurer la performance de chaque source d’acquisition en attribuant différents KPI (soumissions de formulaire, transactions, pages vues, etc) à différentes sources de trafic.

Trafic organique (SEO), Facebook Ads, Google Ads, Snapchat Ads, ou autre, il est très important de savoir d’où viennent les utilisateurs (quelle source, quelle campagne, quel ad group, etc) et de savoir ce qu’ils font sur le site web ou l’application mobile. Cela permet par la suite d’optimiser intelligemment les efforts et investissements marketing (temps et argent). Voici quelques questions auxquelles il peut être intéressant de répondre :

  • Combien de trafic les campagnes Facebook Ads ont-elles générées ?
  • Combien d’achats et de CA a généré la campagne X Snapchat Ads ?
  • Quel est le taux de conversion de la campagne X Tiktok Ads ?

À savoir que, dans le cas d’un business disposant d’une stratégie mix-média, l’utilisation seule de Google Analytics ne suffira pas pour piloter correctement cette dernière. Il faudra récupérer les données provenant des différentes plateformes média ainsi que les données issues de Google Analytics et consolider le tout. Cela permettra la création de nouveaux KPI (CPA, ROAS, etc) ainsi que la création de différents modèles d’attribution custom.

Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, nous avons rédigé une formation sur l’attribution marketing.

Google Analytics 4 (GA4) vs Google Universal Analytics : quelles sont les différences ?

Le 14 octobre 2020, Google a annoncé la sortie d’un nouveau Google Analytics : Google Analytics 4 (GA4).

Google a construit cette dernière version sur la base de la propriété App + Web issue de Google Analytics For Firebase.

Cette nouvelle version regroupe dans une seule propriété les données relatives au site web et à l’application mobile (si elle existe) d’un business.

Google Analytics 4 (GA4) centralise la collecte et le stockage des données provenant des différentes plateformes de la même manière avec un modèle de données commun, établi sur des événements. L’objectif principal étant de simplifier, rationaliser et flexibiliser la collecte, le traitement et l’analyse des données issues des différentes plateformes.

Ce “modèle de données commun, établi sur des événements” est le fondement conceptuel majeur de Google Analytics 4 (GA4). Mais d’où vient-il ?

Au début du web analytics (et encore aujourd’hui), les sites web étaient composés de pages qui se chargeaient lorsqu’elles étaient consultées. Par conséquent, nous étions tous d’accord pour affirmer que c’était une bonne idée de regrouper ces pages vues en sessions. Par la suite, les Apps et Single Page Apps sont apparues, ce qui a bousculé ce concept.

Initialement, les pages vues sont utilisées pour calculer le taux de rebond, le temps passé sur le site, le temps passé sur la page, les pages par session et plus encore.

Le problème, c’est que bien souvent, les Apps et Single Page Apps ne peuvent pas intégrer ce concept de pages vues. En effet, les comportements sur une App ou Single Page App se caractérisent par une série d’actions (choses que nous pouvons faire) plutôt que par une série de pages vue (choses que nous pouvons voir). Il est donc impossible de décrire de manière significative le comportement des utilisateurs avec ce concept.

Ce dernier point est la source du fondement conceptuel majeur de Google Analytics 4 (GA4) : un modèle de données commun, établi sur des événements.

De part ce changement de concept majeur ainsi que d’autres que nous allons aborder au cours de cette formation, il existe de nombreuses différences entre Google Anlaytics 4 (GA4) et son prédécesseur.

Sans plus attendre, voici une liste exhaustive des principales différences entre Google Analaytics 4 (GA4) et Google Universal Anlaytics.

Google Analytics 4 (GA4) est entièrement basé sur les événements

Comme énoncé un peu plus haut, c’est LA différence majeure !

Alors que l’ancienne propriété de Google Analytics utilise un modèle de mesure vieux de plus de 15 ans (Urchin) établi sur les sessions et les pages vues, Google analytics 4 (GA4) est établi sur les utilisateurs et les événements. La métrique session existe encore dans cette dernière version, mais sous la forme d’un événement.

Dans cette dernière version, la collecte des données est donc exclusivement réalisée par l’intermédiaire d’événements, et chaque événement dispose d’un ou plusieurs paramètres (informations additionnelles sur l’événement). Ces paramètres peuvent être divisés en paramètres collectés automatiquement et en paramètres personnalisés (plus d’information un peu plus bas).

Ainsi, dans Google Analytics 4 (GA4), une page vue est un événement à multiples paramètres (page_location, page_referrer, page_title, etc). Ce n’est plus un hit de type page vue distinct d’un hit de type événement comme dans Google Universal Analytics.

Google Analytics 4 (GA4) est entièrement basé sur les événements

À savoir, dans cette dernière version, nous ne retrouvons pas la nomenclature d’événement “catégorie – action – libellé” que nous retrouvions dans Google Universal Analytics.

Google Analytics 4 (GA4) dispose de quatre types d’événements.

Les événements collectés automatiquement

Ils sont déclenchés lorsqu’un utilisateur réalise des interactions basiques avec l’application et/ou le site web concerné.

Il n’y a besoin d’ajouter de balises supplémentaires pour collecter ces événements.

Parmi ces événements nous retrouvons par exemple :

  • page_view
  • click
  • first_visit
  • session_start
  • user_engagement

Certains de ces événements sont collectés par défaut par l’intermédiaire des mesures améliorées (voir ci-dessous) et pourront donc être désactivés.

Voici la liste complète des événements collectés automatiquement ainsi que toutes les informations associées (plateforme, règle de déclenchement et paramètre) :

https://support.google.com/analytics/answer/9234069?hl=fr&ref_topic=9756175

Plus d’informations sur comment installer (la configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager dans la partie cas pratiques de cette formation.

Les événements collectés par les mesures améliorées

Ils sont déclenchés lorsqu’un utilisateur réalise des interactions avec le contenu du site web concerné.

Il n’y a pas besoin d’ajouter de balises supplémentaires pour collecter ces événements. Il suffit juste d’activer ou non (indépendamment ou non) chacune de ces options de mesure dans la configuration du flux de données web :

  • Pages vues (page_view)
  • Défilements (scroll)
  • Clics sortants (click)
  • Site Search (view_search_results)
  • Engagement avec des vidéos (video_start, video_progress, video_complete)
  • Téléchargements de fichiers (file_download)

Voici la liste complète des événements collectés par les mesures améliorées ainsi que toutes les informations associées (règle de déclenchement et paramètre) :

https://support.google.com/analytics/answer/9216061

Plus d’informations sur comment activer les mesures améliorées dans la partie cas pratiques de cette formation.

Les événements recommandés

Ces événements recommandés permettent de collecter des données supplémentaires relatives à un site web ou une application mobile et d’activer certains rapports prédéfinis.

C’est par exemple dans cette typologie d’événement que nous retrouvons l’intégralité des événements e-commerce.

Comme ces événements nécessitent davantage de contexte pour être pertinents, ils ne sont pas automatiquement collectés.

Il est très important de respecter le nom des événements recommandés par Google pour le bon fonctionnement de certains rapports standards ainsi que des insights automatiques générés par les algorithmes de machine learning utilisés par Google.

Voici la liste complète des événements recommandés ainsi que les conditions de déclenchement associées :

https://support.google.com/analytics/answer/9267735?hl=fr&ref_topic=9756175

Plus d’informations sur comment tracker un événement recommandé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager dans la partie cas pratiques de cette formation.

Les événements personnalisés

Les événements personnalisés sont des événements spécifiques (différents des événements recommandés) que nous pouvons nommer et implémenter.

Plus d’informations sur comment tracker un événement personnalisé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager dans la partie cas pratiques de cette formation.

Voici les limites relatives aux événements à retenir :

  • Nombre maximum d’événements portant un nom distinct = 500 (hors événements collectés automatiquement et événements collectés par les mesures améliorées)
  • Longueur maximum (en caractère) du nom de l’événement = 40
  • Nombre maximum de paramètres par événement = 25
  • Longueur maximum (en caractère) du nom des paramètres d’événement = 40
  • Longueur maximum (en caractère) de la valeur des paramètres d’événement = 100 (sauf pour les paramètres page_location, page_referrer et page_title, qui ne doivent pas comporter plus de 300 caractères)

Les noms des événements sont sensibles à la casse. Ce qui signifie que deux événements portant le même nom, mais avec une casse différente, feront l’objet de 2 événements distincts.

À savoir que même si nous dépassons le quota de 25 paramètres par événement, ceux en trop seront toujours transmis à l’exportation Google Big Query. Plus d’informations sur ce sujet un peu plus bas dans la formation.

Google Analytics 4 (GA4) permet un tracking cross-device et cross-plateforme

En plus du tracking cross-device (mobile, desktop, tablette) déjà possible dans Google Universal Anlaytics, Google Analytics 4 (GA4) permet un tracking cross-platforme (site web, application mobile).

L’ancienne version de Google Analytics permet de suivre un même utilisateur sur plusieurs devices mais uniquement si la plateforme utilisée par les différents devices est un site web.

La dernière version quant à elle permet de suivre un même utilisateur sur plusieurs devices peu importe la plateforme utilisée.

Comme dans Google Universal Analytics, cette possibilité est offerte grâce à l’user_id, permettant de rattacher à un utilisateur individuel un identifiant issu d’une plateforme tierce (identifiant client CMS e-commerce, identifiant de login, identifiant CRM, etc). Mais également parce qu’il est possible de créer différents flux de données (provenant de différentes plateformes) dans une seule est unique propriété Google Analytics 4 (GA4).

Ce tracking cross-device & cross-platforme permet ainsi à une entreprise d’avoir une vision holistique de la relation qu’un utilisateur entretient avec elle.

Google Analytics 4 (GA4) facilite la mise en conformité RGPD

Concernant le respect de la vie privée, Google Analytics 4 (GA4) fournit aux entreprises une variété de fonctionnalités pour contrôler la façon dont leurs données sont utilisées. Cette dernière version permet entre autres :

  • De désactiver tout ou partie de la collecte de données
  • D’anonymiser les adresses IP (pas automatique dans Google Universal Anlaytics)
  • De définir la période de conservation des données
  • De sélectionner les données partagées avec l’équipe d’assistance et Google
  • De contrôler la personnalisation des annonces pour l’ensemble d’une propriété
  • De contrôler la personnalisation des annonces par zone géographique
  • De contrôler la personnalisation des annonces par type d’événement ou propriété de l’utilisateur.
  • De supprimer des données sur demande, jusqu’au niveau utilisateur

Google Analytics 4 (GA4) comptabilise différemment les sessions

Dans Google Universal Analytics, une session englobe plusieurs événements, pages vues, transaction e-commmerce, etc. C’est une métrique générée du côté de Google.

Dans cette ancienne version :

  • Une session n’est pas un événement
  • Une session se termine après 30 minutes d’inactivité (aucun hit envoyé)
  • Une session se termine à minuit
  • Une session se termine si un utilisateur arrive par l’intermédiaire une campagne X, s’en va, puis revient par l’intermédiaire d’une campagne Y

Dans Google Analytics 4 (GA4), une session est générée par le déclenchement d’un événement nommé session_start (événement collecté automatiquement). Ce dernier est déclenché lorsque le paramètre _ss = 1 est associé à un événement page_view :

Google Analytics 4 (GA4) comptabilise différemment les sessions

Le paramètre _ss signifie donc que cet événement page_view a démarré une nouvelle session.

Dans cette dernière version :

  • Une session est un événement nommé session_start (faisant partie des événements collectés automatiquement)
  • L’événement session_start se déclenche lorsqu’un utilisateur consulte une page (site web) ou un écran (application mobile) alors qu’aucune session n’est active
  • Par défaut, une session se termine après 30 minutes d’inactivité (ce délai d’expiration peut être modifié)
  • Une session ne se termine pas à minuit
  • Une session ne se termine pas si un utilisateur arrive par l’intermédiaire une campagne X, s’en va, puis revient par l’intermédiaire d’une campagne Y
  • Un hit peut regrouper plusieurs événements lorsque ces derniers sont déclenchés dans un laps de temps très court

Ainsi, en raison de ces différences, le nombre de sessions dans une propriété Google Universal Analytics peut être supérieur à celui d’une propriété Google Analytics 4 (GA4).

Dans cette dernière version il existe trois métriques liées aux sessions :

  • Les sessions : événement session_start déclenché
  • Les sessions avec engagement : nombre de sessions ayant duré au minimum 10 secondes, ayant enregistré au moins un événement de conversion ou ayant comptabilisé au moins deux pages ou écrans vus
  • Les sessions avec engagement par utilisateur : nombre de sessions avec engagement par utilisateur

Google Analytics 4 (GA4) calcul automatiquement et plus fiablement la durée d’une session

Dans Google Universal Analytics, par défaut, si aucun hit n’est envoyé après le premier hit de type page vue, la durée de la session concernée est égale à 0 sec (même si l’utilisateur reste sur la page 40 secondes).

Dans Google Analytics 4 (GA4), grâce à l’événement user_engagement (événement collecté automatiquement), le calcul de la durée d’une session est automatique et plus fiable.

Cet événement est envoyé automatiquement lorsqu’un utilisateur ferme l’onglet ou la fenêtre, ou lorsqu’il accède à une autre page ou à un autre écran. Il est également envoyé via le paramètre _et à chaque événement.

Ainsi, fini les durées de session égale à 0 si aucun hit d’interaction n’a été envoyé avant que l’utilisateur quitte le site web ou l’application mobile.

Google Analytics 4 (GA4) supprime les métriques de rebond

Comme nous l’avons vu un peu plus haut dans cette formation Google Analytics 4 (GA4) nous propose une nouvelle métrique : les sessions avec engagement (nombre de sessions ayant duré au minimum 10 secondes, ayant enregistré au moins un événement de conversion ou ayant comptabilisé au moins deux pages ou écrans vus). Il va de soi qu’en découle également la métrique % de session avec engagement.

Le calcul de ces nouvelles métriques est rendu possible par l’événement user_engagement.

Les sessions avec engagement et le % de session avec engagement dans Google Analytics 4 (GA4) viennent respectivement remplacer les rebonds et le taux de rebond présent dans Google Universal Analytics. Cette évolution est une très bonne chose car ces deux métriques ne reflétaient pas forcément la réalité et étaient très controversées.

Google Analytics 4 (GA4) utilise des algorithmes de machine learning

Google a introduit plusieurs algorithmes de machine learning dans cette dernière version afin de pouvoir (en partie) :

  • Générer des insights mettant en évidence les tendances de performances
  • Prédire la probabilité d’une conversion
  • Prédire la probabilité de perte d’un utilisateur
  • Prédire les revenus
  • Améliorer son module de recherche interne

Mais ça ne s’arrête pas là !

D’après Google, ces algorithmes de machine learning, couplés aux données dont il dispose sur les détendeurs de compte Google (données Google Signal) permettront à terme, de faire fonctionner Google Analytics 4 (GA4) sans cookie et sans user_id.

Cependant, une question se pose : quelle confiance et pertinence donner à ces données si nous n’avons aucune traçabilité ?

On attend une forte transparence de la part de Google sur ce point-là.

Google Analytics 4 (GA4) supprime la limite des 10M hits/mois

Contrairement à Google Universal Analytics, Il n’y a aucune de limite de stockage de données dans Google Analytics 4 (GA4).

La dernière version était limitée à 10 millions de hits par mois et par propriété, obligeant ainsi les sites web générant beaucoup de trafic à créer plusieurs propriétés spécifiques (sous-ensemble) pour un même site web ou à payer la licence Google Analytics 360.

Google Analytics 4 (GA4) gère différemment l’échantillonnage des données

Google Universal Analytics active l’échantillonnage des données dans les rapports lorsque qu’une requête agrège plus de 500 000 sessions au niveau de la propriété sur la plage de date sélectionnée.

Dans Google Analytics 4 (GA4), l’échantillonnage s’active dans les rapports lorsque qu’une query agrège plus de 10 000 000 événements sur la plage de date sélectionnée.

Google Analytics 4 (GA4) supprime les vues personnalisées

Google Analytics 4 (GA4) ne propose pas de vues personnalisées comme dans Google Universal Analytics. Ce n’est plus trop utile étant donné qu’aucune limite n’existe sur la collecte de données. Le filtrage des données s’effectue directement sur les rapports.

Google Analytics 4 (GA4) propose une connexion gratuite avec Google Big Query

L’un des gros avantages de Google Analytics 4 (GA4) est qu’il propose une exportation automatique des données vers Google Big Query.

Google Big Query est le data warehouse cloud de Google permettant d’exécuter des requêtes hautement performantes sur des ensembles de données volumineux.

L’utilisation de Google Big Query engendre des coûts, mais nous n’avons pas à payer Google Analytics pour accéder aux données brutes lors de l’exportation.

Le plus gros avantage de cette fonctionnalité est que les quotas qui s’appliquent aux événements dans les rapports ne s’appliquent pas aux données exportées vers Google Big Query !

En d’autres termes, si nous avons atteint le nombre maximal de dimensions personnalisées, tous les paramètres personnalisés que nous envoyons à Google Analytics 4 (GA4) seront quand même exportés dans Google Big Query.

Voici un récapitulatif concernant les quotas :

https://support.google.com/analytics/answer/9267744?hl=en&ref_topic=9756175

Plus d’informations sur comment activer l’exportation automatique vers Google Big Query dans la partie cas pratiques de cette formation.

Google Analytics 4 (GA4) propose un tracking automatique de plusieurs interactions

Comme vu un peu plus haut, à la différence de Google Universal Analytics où le code de suivi initial ne permet pas de collecter beaucoup de données, Google Analytics 4 (GA4) permet de tracker (sans code supplémentaire) les interactions “primaires” d’un utilisateur avec le contenu d’un site web. Cela est rendu possible uniquement si les mesures améliorées sont activités.

Plus d’informations sur comment activer les mesures améliorées dans la partie cas pratiques de cette formation.

Google Analytics 4 (GA4) permet une meilleure exploration des données

Nous retrouvons beaucoup moins de rapport dans Google Analytics 4 (GA4) que dans Google Universal Analytics et la capacité d’analyse sur la majorité d’entre eux est assez limitée.

En revanche, cette dernière version propose une nouvelle fonctionnalité : l’explorateur de données !

L’outil d’exploration proposé dans cette dernière version nous donne accès à des analyses non réalisables dans les rapports standards. Il nous permet d’explorer les données en détail et de répondre à des questions complexes à leur sujet.

Cet outil d’exploration existait déjà, mais uniquement, pour les utilisateurs de Google Analytics 360.

Cet outil reste cependant trop rigide pour se passer d’une solution de data visualisation externe comme Google Data Studio. Surtout lorsqu’une consolidation avec d’autres données provenant d’autres sources (CRM, média, ERP, etc) doit être réalisée.

Google Analytics 4 (GA4) comptabilise différemment les conversions

Dans Google Universal Analytics, une conversion est comptée une fois par session. Ainsi, si un visiteur réalise une conversion plusieurs fois au cours de la même session, une seule conversion est comptabilisée.

Dans Google Analytics 4 (GA4), les conversions sont comptées à chaque fois qu’elles se produisent (qu’il s’agisse de la même session ou non). Ainsi, 3 soumissions de formulaire au cours de la même session représentent 3 conversions. Il existe tout de même une technique pour compter les conversions, une seule fois par session. Nous vous partagerons un cas pratique dédié à ce sujet dans les prochains mois !

Zoom sur les paramètres d’événement dans Google Analytics 4 (GA4)

Comme dit un peu plus haut, chaque événement comporte de multiples paramètres (informations additionnelles sur l’événement). Il existe 3 “familles” de paramètres dans Google Analytics 4 (GA4).

Les paramètres spéciaux

Ce sont des paramètres collectés automatiquement contenant des détails techniques sur le hit.

Voici les plus courants :

  • en (nom de l’événement)
  • tid (identifiant de mesure)
  • language ou ul (langue du navigateur)
  • sid (identifiant de session)
  • page_location ou dl (URL actuelle)
  • _fv (première visite)
  • page_referrer ou dr (URL de référence si existe)
  • _ss (début de session)
  • page_title ou dt (titre de la page)
  • screen_resolution ou sr (résolution de l’écran)
  • seg (session engagée)
  • cid (identifiant de cookie)
  • sct (nombre de sessions auprès de l’utilisateur actuel)
  • _dbg (mode debug actif)

Les paramètres personnalisés

Nous pouvons définir des paramètres personnalisés en les ajoutant manuellement à nos balises directement dans Google Tag Manager (plus d’informations dans la partie cas pratiques de cette formation).

Les paramètres personnalisés se présentent sous deux formes dans un hit :

  • Les paramètres de texte commençant par ep. lorsque la valeur définie pour le paramètre n’est pas un nombre
  • Les paramètres numériques commençant par epn. lorsque la valeur définie pour le paramètre est un nombre

La principale différence est que les paramètres de texte peuvent être utilisés comme dimensions personnalisées et que les paramètres numériques peuvent être utilisés comme métriques personnalisées.

La seule mise en garde concernant la définition des paramètres d’événement est que les noms de ces derniers ne peuvent pas commencer par google_, ga_ ou firebase_.

Les propriétés utilisateur

Les propriétés utilisateur sont également définies avec des événements. Une propriété utilisateur agit de la même manière qu’une dimension personnalisée de portée utilisateur dans Google Universal Analytics.

Les propriétés utilisateur doivent être enregistrées dans l’interface utilisateur de Google Analytics 4 (GA4) pour être disponibles dans les rapports.

Elles sont identifiables dans un hit avec le préfixe up.

Plus d’informations sur comment créer une propriété utilisateur Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager dans la partie cas pratiques de cette formation.

Découverte de l’interface Google Analytics 4 (GA4)

Sans trop rentrer dans les détails (parce qu’elle est intuitive et parce que nous y reviendrons dans la partie cas pratiques de cette formation), découvrons la nouvelle interface de Google Analytics 4 (GA4).

Nous y retrouvons 6 sections principales.

La section “Accueil “

Découverte de l’interface Google Analytics 4 (GA4)

Cette section nous permet :

  • De surveiller les principaux KPI’s
  • D’obtenir des insights primaires

Cette section est personnalisée en fonction de notre comportement sur Google Analytics afin de nous afficher les informations les plus pertinentes.

La section “Rapports”

Découverte de l’interface Google Analytics 4 (GA4) 2

Dans cette section, nous retrouvons différents rapports et familles de rapports utiles pour mener des analyses :

  • Le rapport “Instantané des rapports” : c’est un rapport « vue d’ensemble » (composé d’un ensemble de widgets) qui résume les rapports détaillés. Ce rapport peut être personnalisé.
  • Le rapport “Temps réel” : ce rapport permet de surveiller et analyser les actions effectuées sur une application et/ou sur un site web au moment où elles ont lieu. Contrairement à ce que l’on retrouve sur Google Universal Analytics, ici tout est centralisé sur une seule page et le rendu est plus moderne.
  • La famille de rapport “Acquisition” : nous y retrouvons plusieurs rapports permettant de comprendre comment les utilisateurs arrivent sur notre site web et/ou notre application mobile. Ils nous permettent d’identifier les sources, supports et campagnes qui ont initié des visites et par lesquels nous attirons des utilisateurs.
  • La famille de rapport “Engagement” : nous y retrouvons plusieurs rapports permettant de comprendre comment les utilisateurs interagissent avec notre site web et/ou notre application mobile. Ils nous permettent de mesurer et analyser l’engagement des utilisateurs au niveau des événements, des conversions, des pages et des écrans.
  • La famille de rapport “Monétisation” : nous y retrouvons plusieurs rapports permettant d’analyser les revenus que nous générons grâce à l’e-commerce (chiffre d’affaires, nombre d’acheteurs, panier moyen, etc), aux annonces et aux abonnements sur notre site web et/ou sur notre application mobile. Nous y retrouvons également les données relatives au rapport e-commerce amélioré de Google Universal analytics (vue des pages de listing, chiffre d’affaires par coupon, etc).
  • Le rapport “Fidélisation” : Ce rapport permet d’analyser la fréquence et la durée d’engagement des utilisateurs sur notre site web et/ou dans notre application mobile après leur première visite. Cohortes et CLV permettent d’analyser la rétention client.
  • La famille de rapport “Données démographiques” : nous y retrouvons plusieurs rapports permettant d’analyser le comportement des utilisateurs par âge, zone géographique, langue et sexe, ainsi que selon les centres d’intérêt qu’ils manifestent via leurs activités de navigation et d’achats en ligne.
  • La famille de rapport “Technologie” : nous y retrouvons plusieurs rapports permettant d’analyser le trafic selon la technologie utilisée par nos utilisateurs (catégorie d’appareil, navigateur, système d’exploitation, résolution de l’écran, plateforme, etc).

La section “Explorer”

Découverte de l’interface Google Analytics 4 (GA4) 3

Cette section propose plusieurs rapports avancés qui vont au-delà des rapports standard pour nous aider à découvrir des informations plus approfondies. On a le choix, soit nous partons d’une feuille blanche, soit nous utilisons un des rapports d’analyse proposés par Google, parmi eux :

  • Le rapport d’analyse “Exploration du chemin”
  • Le rapport d’analyse “Exploration de l’entonnoir”
  • Le rapport d’analyse “Explorateur d’utilisateurs”
  • Le rapport d’analyse “Exploration des cohortes”
  • Le rapport d’analyse “Chevauchement de segments”

Dans cette nouvelle fonctionnalité, nous pouvons également créer des segments et des audiences.

La section “Publicité”

Découverte de l’interface Google Analytics 4 (GA4) 4

Cette section nous aide à mieux comprendre le ROAS de nos dépenses média, à prendre des décisions éclairées concernant la répartition du budget et à évaluer des modèles d’attribution. Elle nous aide également à découvrir les customer journey (en touchpoints) empruntés par nos clients et comment les différents modèles d’attribution répartissent le crédit sur les différents touchpoints.

À savoir que, dans le cas d’un business disposant d’une stratégie mix-média, l’utilisation seule de Google Analytics ne suffira pas pour piloter correctement cette dernière. Il faudra récupérer les données provenant des différentes plateformes média ainsi que les données issues de Google Analytics et consolider tout. Cela permettra la création de nouveaux KPI (CPA, ROAS, etc) ainsi que la création de différents modèles d’attribution custom.

La section “Configurer”

Découverte de l’interface Google Analytics 4 (GA4) 5

C’est ici que nous pouvons :

  • Créer des événements
  • Créer des objectifs de conversion
  • Créer des audiences
  • Créer des dimensions et métriques personnalisées
  • Accéder au mode debug pour procéder à une recette analytics

Nous y reviendrons dans la partie cas pratiques de cette formation !

La section “Administration”

Découverte de l’interface Google Analytics 4 (GA4) 6

C’est ici que nous pouvons paramétrer notre propriété et créer nos flux de données

Nous y reviendrons dans la partie cas pratiques de cette formation !

Cas pratiques

Avant toute chose, voici quelques informations :

  • Dans ces cas pratiques, pour simplifier la compréhension, nous n’avons pas intégré le consentement des utilisateurs dans le déclenchement des balises Google Analytics 4 (GA4). Il va de soi que c’est quelque chose que vous devez faire pour être conforme au RGPD
  • De notre côté, le site web utilisé est boryl.fr
  • Nous n’abordons pas la collecte de données mobile dans ces cas pratiques
  • Google Tag Manager étant le TMS le plus populaire du marché, nous avons choisi de l’utiliser dans ces cas pratiques

Comment installer (configuration initiale) Google Tag Manager ?

Pour rappel, Google Tag Manager est un gestionnaire de balise permettant de déployer et de gérer des balises marketing sur un site web sans modifier le code de ce dernier, et donc, sans faire appel à un développeur.

Dites-vous que GTM sert d’intermédiaire entre votre site web et vos différents outils (analytics, média, chat, CRM, etc). Il collecte des données et les envoie dans vos différentes solutions.

Comment installer (configuration initiale) Google Tag Manager ? 1

C’est parti !

Tout d’abord, nous devons créer un compte ainsi qu’un conteneur Google Tag Manager avec notre compte Gmail à l’adresse suivante :

https://marketingplatform.google.com/intl/fr/about/tag-manager/

Une fois connectés, nous arrivons sur un dashboard vide, comme ci-dessous :

Comment installer (configuration initiale) Google Tag Manager ? 2

Cliquons sur “Créer un compte”, renseignons les informations demandées, puis cliquons sur “Créer” :

Comment installer (configuration initiale) Google Tag Manager ? 3

Acceptons les conditions légales et notre balise conteneur apparaît :

Comment installer (configuration initiale) Google Tag Manager ? 4

Comme bien expliqué par Google, intégrons la première balise juste après l’ouverture de la balise <head> sur chaque page de notre site, et la seconde juste après l’ouverture de la balise <body>.

La configuration initiale de Google Tag Manager est terminée !

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ?

Tout d’abord, nous devons créer un compte ainsi, qu’une propriété Google Analytics 4 (GA4) avec notre compte Gmail à l’adresse suivante :

https://analytics.google.com/analytics/web/provision/#/provision

Renseignons les informations demandées, cochons (ou non) les options de partage des données, puis cliquons sur “Suivant” :

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 1

Renseignons les informations demandées puis cliquons sur “Suivant” :

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 2

Renseignons les informations demandées puis cliquons sur “Créer” :

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 3

Afin de créer un flux de données pour site web, cliquons sur “Web”, renseignons les informations demandées, activons (ou non) indépendamment (ou non) les mesures améliorées, et cliquons sur “Créer un flux” :

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 4

Nous arrivons sur cette page :

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 5

Notre compte ainsi que notre propriété Google Analytics 4 (GA4) et notre flux de données web sont maintenant créés. Ce qui va nous intéresser ici, c’est l’ID de mesure du flux de données que nous venons de créer (en haut à droite). Copions-le, retournons dans notre compte Google Tag Manager > Balises, et cliquons sur “Nouvelle” :

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 6

Sélectionnons la balise “Google Analytics : Configuration GA4”, collons l’ID de mesure copié juste avant, associons à cette balise le déclencheur “All Pages”, nommons la balise puis enregistrons :

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 7

Notre propriété Google Analytics 4 (GA4) collecte désormais les données primaires relatives à notre site web. Pour vérifier cela, activons le mode prévisualisation de Google Tag Manager (en haut à droite de l’interface), et retournons sur notre compte Google Analytics 4 (GA4) > Configurer > DebugView.

Étant donné que nous avons activé le mode debug de Google Tag Manager, nous devrions voir les événements qui se déclenchent lorsque que nous naviguons sur notre site web.

Nous pouvons voir sur la capture ci-dessous que l’événement page_view ainsi que les événements collectés automatiquement par les mesures améliorées se déclenche correctement :

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 8

Pour passer nos modifications en production, nous devons publier la nouvelle version de notre conteneur Google Tag Manager :

Comment installer (configuration initiale) Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 9

La configuration initiale de Google Analytics 4 (GA4) est terminée !

Comment tracker un événement personnalisé/recommandé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ?

Avant de créer un événement personnalisé/recommandé, nous devons créer la balise “Google Analytics : Configuration GA4” (cas pratique précédent).

Dans ce cas pratique, nous allons tracker les envois de formulaire (événement recommandé sous le nom generate_lead) réalisés sur cette page.

De notre côté un événement est envoyé dans le dataLayer depuis le back-office lorsqu’un envoi de formulaire est réalisé avec succès.

Pour rappel, la meilleure façon de tracker un événement est d’utiliser le déclencheur “Événement personnalisé” qui “écoute” le dataLayer et déclenche une balise lorsqu’un événement spécifique est envoyé dans ce dernier par le serveur. Les événements spécifiques à envoyer dans le dataLayer sont généralement définis dans un plan de taggage.

Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, nous avons rédigé une formation le plan de taggage.

Tout d’abord, nous devons créer un déclencheur de type “Événement personnalisé” sur le nom d’événement form_submitted (c’est le nom d’événement qui remonte dans le dataLayer). Pour ce faire, rendons-nous dans Google Tag Manager > Déclencheurs, puis cliquons sur “Nouveau” :

Comment tracker un événement personnalisé/recommandé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 1

Sélectionnons le déclencheur “Événement personnalisé”, renseignons form_submitted en nom d’événement, nommons le déclencheur puis enregistrons :

Comment tracker un événement personnalisé/recommandé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 2

Créons une balise « Google Analytics : Événement GA4”. Pour ce faire, rendons-nous dans Google Tag Manager > Balises, puis cliquons sur “Nouvelle” :

Comment tracker un événement personnalisé/recommandé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 3

Sélectionnons la balise « Google Analytics : Événement GA4”, assignons-lui la balise de configuration créée juste avant, renseignons generate_lead en nom d’événement, associons à cette balise le déclencheur que nous venons de créer, nommons la balise, puis enregistrons :

Comment tracker un événement personnalisé/recommandé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 4

Notre propriété Google Analytics 4 (GA4) track désormais les envois de formulaire. Pour vérifier cela, activons le mode prévisualisation de Google Tag Manager (en haut à droite de l’interface), et retournons sur notre compte Google Analytics 4 (GA4) > Configurer > DebugView.

Étant donné que nous avons activé le mode debug de Google Tag Manager, nous devrions voir un événement qui se déclenche lorsque que nous réalisons un envoi de formulaire.

Nous pouvons voir sur la capture ci-dessous que l’événement generate_lead se déclenche correctement :

Comment tracker un événement personnalisé/recommandé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 5

Pour passer nos modifications en production, nous devons publier la nouvelle version de notre conteneur Google Tag Manager :

Comment tracker un événement personnalisé/recommandé Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 6

Le tracking de notre événement recommandé est terminée !

Comment créer un objectif de conversion dans Google Analytics 4 (GA4) ?

Pour définir un événement en objectif de conversion rien de plus simple ! Rendons-nous sur notre compte Google Analytics 4 (GA4) > Configurer > Événement. Nous pouvons choisir pour chaque événement s’il s’agit d’un objectif de conversion ou non.

Nous pouvons, par exemple, décider de marquer comme conversion l’événement generate_lead :

Comment créer un objectif de conversion dans Google Analytics 4 (GA4) ? 1

Si l’événement vient tout juste de commencer à être tracké (moins de 24h), il se peut qu’il ne soit pas encore visible sur cet onglet. Il nous faudra alors se rendre sur l’onglet Configurer > Conversions pour créer un nouvel objectif de conversion :

Comment créer un objectif de conversion dans Google Analytics 4 (GA4) ? 2

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ?

Dans ce cas pratique, nous allons créer un nouvel événement get_client_id auquel nous allons associer une propriété utilisateur client_id. Au même titre que la propriété utilisateur user_id, cette propriété utilisateur peut s’avérer très utile pour reconstruire les parcours d’achat afin de créer des analyses d’attribution et de rétention customisées.

Sur notre site web, nous n’avons pas à date la possibilité de récupérer un user_id. Pour cette raison, nous avons choisi d’utiliser le client_id dans ce cas pratique.

Étant donné que nous nous sommes déjà bien baladé sur l’interface Google Tag Manager dans les précédents cas pratiques, nous allons abréger les différentes étapes dans celui-là.

Dans un premier temps, rendons-nous sur Google Tag Manager > Modèle, cliquons sur “Rechercher dans la galerie” (Modèles de balise), et ajoutons la balise “GTAG GET API” créée par Simo Ahava :

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 1

Cette balise va nous permettre d’envoyer le client_id de la manière la plus fiable possible dans le dataLayer.

Configurons cette balise comme ci-dessous :

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 2

Modifions la balise “Google Analytics : Configuration GA4” créée dans le cas pratique n°1 et paramétrons le séquençage comme ci-dessous :

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 3

Créons une variable de type dataLayer qui récupère le client_id envoyé dans le dataLayer :

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 4

Créons le déclencheur de notre future balise get_client_id :

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 5

Créons une nouvelle balise « Google Analytics : Événement GA4”, assignons-lui la balise de configuration modifiée, renseignons get_client_id en nom d’événement, insérons la propriété utilisateur client_id en l’associant à la variable dataLayer (plus un “.” à la fin pour garder une chaîne de caractère) créée un peu plus haut, associons à cette balise le déclencheur que nous venons de créer, nommons la balise, puis enregistrons :

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 6

Notre propriété Google Analytics 4 (GA4) track désormais l’événement get_client_id. Pour vérifier cela, activons le mode prévisualisation de Google Tag Manager (en haut à droite de l’interface), et retournons sur notre compte Google Analytics 4 (GA4) > Configurer > DebugView.

Étant donné que nous avons activé le mode debug de Google Tag Manager, nous devrions voir l’événement qui se déclenche.

Nous pouvons voir sur la capture ci-dessous que l’événement get_client_id se déclenche correctement :

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 7

La configuration que nous venons de créer permet d’associer à tous les hits la propriété utilisateur client_id.

Il ne nous reste plus qu’à créer cette propriété utilisateur dans notre propriété Google Analytics 4 (GA4) et le tour est joué.

Pour ce faire, rendons-nous sur l’onglet Configurer > Définitions personnalisées, et cliquons sur “Créer des dimensions personnalisées” :

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 8

Paramétrons la dimension personnalisée comme ci-dessous et enregistrons :

Comment créer une propriété utilisateur dans Google Analytics 4 (GA4) avec Google Tag Manager ? 9

La création de notre propriété utilisateur est terminée !

Comment envoyer les données de Google Analytics 4 (GA4) vers Google Big Query ?

Avant de pouvoir activer et configurer un export des données brutes Google Analytics 4 (GA4) vers Google Big Query, il nous faut créer un compte Google Cloud Platform (GCP) ainsi qu’un projet dédié à cette adresse :

https://console.cloud.google.com/getting-started

Nous ne détaillons pas les étapes, car ce n’est vraiment pas compliqué.

La connexion entre Google Big Query et Google Anaytics 4 (GA4) est très simple à mettre en place.

Pour ce faire, rendons-nous dans l’onglet Administration > Associations à BigQuery, cliquons sur “Associer”, choisissons le projet Google Big Query dédié ainsi que l’emplacement des données et cliquons sur “Suivant” :

Comment envoyer les données de Google Analytics 4 (GA4) vers Google Big Query ? 1

Sélectionnons le ou les flux de données concernés, choisissons une fréquence d’exportation (tous les jours et/ou en flux continu) et cliquons sur “Suivant” :

Comment envoyer les données de Google Analytics 4 (GA4) vers Google Big Query ? 2

Vérifions, enregistrons et la connexion entre Google Big Query et Google Anaytics 4 (GA4) est terminée. Les premières données seront visibles sous 24 heures dans le projet Google Big Query.

À savoir, l’option flux continu permet d’obtenir les données en quasi-temps réel dans Google Big Query, mais ne sera disponible que si nous utilisons une version payante. L’export quotidien est quant à lui généré une fois par jour avec les données de la veille.

Comment migrer de Google Universal Anlaytics vers Google Analytics 4 (GA4) ?

Les deux meilleures façons de migrer vers Google Analytics 4 (GA4) sont :

  • La migration par modification du Tag Management System (Google Tag Manager par exemple) en ajoutant des balises Google Analytics 4 (GA4) tout en gardant le même dataLayer
  • La migration par modification du Tag Management System et par intégration d’un nouveau plan de taggage (nouveau dataLayer pensé pour GA4)

Voilà, c’est terminé ! 🤓

N’hésitez pas à nous envoyer un petit message si vous avez des questions 😉

Une seconde version de cette formation sera partagée dans les prochains mois avec de nouveaux cas pratiques.

Consultez aussi…

GLOSSAIRE

Recherchez les définitions qui vous manquent !

BUSINESS CASES

Les cas d’étude de nos clients !

BLOG

L’actu data, par BORYL !

Recevez chaque mois des ressources pour garder une longueur d’avance sur les sujets Data Marketing & Analytics !
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Google Analytics 4 (GA4) : Formation Complète avec Exemples (2022)
Back to top
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois des ressources exclusives pour garder une longueur d’avance sur les sujets Data Marketing.