Skip to Content

ROI (Return on Investment)

Nicolas Belhamri
6 min

Définition courte

 

Qu’est-ce que le ROI (Return on Investment) ?

 

Le ROI (Return on Investment) est un indicateur clé de performance (KPI, Key Performance Indicator) qui permet de mesurer la rentabilité d’un investissement passé, présent ou futur. Comparer les ROI de plusieurs projets est un bon moyen de savoir lequel sera le plus rentable et donc de savoir dans lequel l’entreprise décidera d’investir.

Cet indicateur est fortement utilisé par les SaaS et les e-commerce mais également pour toutes les entreprises qui souhaitent connaître la rentabilité d’un investissement.

Si vous voulez aller plus loin sur le sujet, c’est un peu plus bas que ça se passe 👇 🤓

Téléchargez nos maps des KPIs SaaS et e-commerce
Télécharger
Téléchargez 3 exemples de plan de taggage web GA4/GTM (SaaS, e-commerce, lead generation)
Télécharger

Pour aller plus loin

 

Comment calculer le ROI (Return on Investment) ?

 

Avant d’appliquer la formule du ROI, il est important de définir la période sur laquelle le ROI est calculé (jour, mois, année, etc).

Une fois que la période est définie, il est possible d’appliquer la formule suivante :

 

ROI (Return on Investment)

 

Avec Net Profit = Present Value – Cost of Investment, soit les gains générés par l’investissement auxquels sont déduits les coûts. Le résultat, exprimé en pourcentage, représente le taux de rentabilité de l’investissement concerné.

Appliquons cette formule dans un petit exemple. Soit un e-commerce X qui désire lancer une nouvelle gamme de produits. Pour cela, il calcule le ROI pour évaluer la rentabilité du projet d’investissement. Il doit donc déterminer précisément le montant des coûts et des gains liés à cet investissement. Ce e-commerce estime que le développement de cette nouvelle gamme de produits lui coûtera 100 000€ et que cette dernière lui rapportera 250 000€. En appliquant la formule du ROI, l’entreprise obtient un taux de rentabilité de 150% pour ce projet :

 

ROI (Return on Investment)

 

Néanmoins, le calcul du ROI ne prend pas en compte le temps d’attente nécessaire avant d’obtenir ce taux de rentabilité.

Prenons le cas où ce même e-commerce X décide de calculer le taux de rentabilité d’un second projet afin de diversifier ses options d’investissement. Ce dernier bénéficie d’un taux de rentabilité de 100%. Il pourrait donc être naturel que le e-commerce X choisisse le premier projet. Cependant, il se trouve que le premier projet atteint un taux de rentabilité de 150% en 10 ans tandis que le deuxième atteint un taux de 100% en 5 ans. Dans ce cas, il est pertinent de calculer l’Annualized ROI (le ROI annualisé) qui permet de rapporter le taux de rentabilité à une période choisie :

 

ROI (Return on Investment)

 

Avec n le nombre d’années, de mois ou de jours sur lequel le taux de rentabilité est calculé.

Si nous reprenons les données de l’exemple ci-dessus, avec n le nombre d’années, nous obtenons les calculs suivants :

 

ROI (Return on Investment)

 

ROI (Return on Investment)

 

Rapporté à une année, le taux de rentabilité du premier investissement est environ égal à 9,6% et le taux de rentabilité du deuxième est environ égal à 14,9%. Nous nous apercevons donc que rapporté à une année, le taux de rentabilité est plus important pour l’investissement 2 que pour l’investissement 1. Il revient donc à l’entreprise de déterminer, selon ses objectifs et les risques inhérents aux investissements, lequel des deux elle choisira.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients du ROI (Return on Investment) ?

 

Quels sont les avantages du ROI (Return on Investment) ?

 

Le ROI possède un grand nombre d’avantages.

Le premier avantage du ROI est qu’il permet de calculer la rentabilité d’une entreprise ou d’un projet. Le calcul du ROI est également très intéressant lorsqu’il est mis en perspective avec les ROI liés à d’autres projets. Cela permet de déterminer lequel d’entre eux possède la meilleure rentabilité et, in fine, d’en sélectionner un.

De plus, le calcul du ROI, lorsqu’il n’est pas prédictif, est un calcul simple et accessible. Peu de données sont nécessaires pour calculer cet indicateur et ces dernières sont généralement facilement accessibles.

Un autre avantage du ROI est qu’il s’agit d’un indicateur général qui peut être utilisé pour tous types d’investissements (achat et revente d’actions, investissements immobiliers, marketing, etc). C’est donc un indicateur polyvalent.

Enfin, calculer régulièrement le ROI permet d’avoir une vision actualisée de la situation financière de l’entreprise. Si le ROI commence à décroître, cela signifie peut-être que les attentes des clients ont évolué et qu’il faut songer à modifier le plan stratégique.

Néanmoins, le ROI possède aussi plusieurs inconvénients.

 

Quels sont les inconvénients du ROI (Return on Investment) ?

 

Premièrement, le ROI est indicateur fondé uniquement sur des données économiques. Or, certains investissements peuvent avoir pour objectif de fidéliser la clientèle, d’améliorer l’image de marque, d’améliorer le quotidien des salariés, etc, et ces investissements n’ont pas d’impact direct sur les gains que l’entreprise peut engendrer (en tout cas l’impact est difficilement quantifiable et mesurable).

De plus, le ROI ne tient pas compte du risque que représente un investissement. Lors d’une analyse de ROI, l’entreprise doit donc compléter le ROI avec une étude des risques liés aux investissements concernés avant de prendre une décision.

Le ROI ne prend pas non plus en compte les variations monétaires liées à l’inflation. Par exemple, si le ROI d’un investissement est de 10% sur une l’année, mais que l’inflation est de 12% sur cette même année, alors la hausse de la valeur de la monnaie annule la rentabilité de l’investissement. Pour avoir un ROI effectif positif, il aurait fallu qu’il soit supérieur à 12%.

Enfin, comme nous l’avons mentionné en début de contenu, le ROI (non annualisé) ne prend pas compte du temps d’attente pour obtenir le taux de rentabilité calculé.

 

Comment visualiser et interpréter le ROI (Return on Investment) ?

 

Comment visualiser le ROI (Return on Investment) ?

 

Visualisation permettant de suivre l’évolution du ROI dans le temps

 

ROI (Return on Investment)

 

Ce graphique, réalisé sur Looker Studio, permet d’observer les variations mensuelles du ROI global d’une entreprise. Nous constatons que le ROI est en constante augmentation pendant l’année 2022. Cela est dû à une nette augmentation des gains de l’investissement (Present Value) tandis que les dépenses n’augmentent que très légèrement chaque mois. Nous pouvons en déduire que l’entreprise a su trouver une méthode efficace pour augmenter ses ventes sans pour autant trop augmenter les coûts.

Pour permettre une meilleure compréhension du ROI global d’une entreprise, il peut être intéressant de mettre en place un dashboard pour observer et comprendre l’évolution des KPI « micro » qui le composent (ROI Marketing, ROI Sales, ROAS, CPA, CAC, CLV, panier moyen, Lifetime, CPC, CPM, CTR, NPS, CSAT, etc)

 

Comment interpréter le ROI ?

 

Il est difficile d’établir ce qu’est un bon ROI. Pour déterminer cela, il faut le comparer avec celui d’autres entreprises (ou d’autres projets) comparables. Il est également nécessaire de fixer au préalable des objectifs en termes de ROI et de vérifier s’ils sont remplis.

Néanmoins, un ROI positif signifie que le projet étudié ou l’entreprise concernée est rentable. Un ROI négatif, quant à lui, signifie que l’entreprise a dépensé plus d’argent qu’elle n’en a gagné dans sa globalité ou sur un projet spécifique.

 

Comment améliorer le ROI ?

 

Pour accroître, à terme, le ROI d’une entreprise ou d’un projet, il faut soit augmenter les gains générés par le ou les investissements, soit diminuer les coûts associés.

Afin d’augmenter les gains, il est possible d’améliorer constamment la compétitivité des produits/services proposés et de toujours chercher à détenir le meilleur rapport qualité-prix possible. Cela passe par l’innovation, le développement de nouveaux marchés, une bonne expérience client, etc.

De plus, l’entreprise concernée peut compter, pour générer davantage de gains ou pour faire baisser ses coûts, sur les tendances favorables du marché. Certaines périodes peuvent connaître une hausse de la demande, une réduction du prix des matières premières ou encore une baisse de la concurrence. Tout cela peut permettre à l’entreprise concernée d’augmenter son ROI.

Enfin, l’entreprise concernée peut mettre en place des stratégies pour maximiser la gestion de ses ressources (financières, matérielles et humaines). Cette gestion plus efficace des ressources permettra à l’entreprise de produire davantage à moindre coût et donc d’augmenter ses gains tout en diminuant ses coûts.

 

Téléchargez notre formation sur Google Analytics 4 (version longue)
Télécharger

Consultez aussi…

GLOSSAIRE

Recherchez les définitions qui vous manquent !

CAS CLIENTS

Nos cas clients par industrie, type de business et type de mission !

BLOG

L’actu data, par BORYL !

Recevez chaque mois des ressources pour garder une longueur d’avance sur les sujets Data Marketing & Analytics !
S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Back to top
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque mois du contenu pour garder une longueur d’avance sur les sujets Data Marketing.